Devenir freelance en 2023 : 4 conseils pour se lancer

731
Partager :

De plus en plus de personnes choisissent de devenir freelance pour profiter d’une plus grande liberté et d’une meilleure qualité de vie. Cependant, il peut être difficile de savoir par où commencer. Découvrez dans cette revue quelques conseils pour vous aider à vous lancer en tant que freelance en 2023.

Découvrez si le travail en freelance vous convient

A voir aussi : Les étapes pour se lancer dans le métier de cueilleur de fruits

Pour devenir pigiste, il est important de savoir si ce choix de carrière vous convient. 

Cela implique d’abandonner la mentalité d’un employé qui touche un salaire tous les mois et commencer à penser en termes de chiffre d’affaires annuel. Vous apprendrez à gérer les délais et les clients pour ne pas vous épuiser, et vous devrez bien gérer vos revenus pour faire face aux périodes de faible revenue.

A lire également : Découvrez la nouvelle bière Heineken

En contrepartie, vous serez libre de travailler d’où vous voulez, quand vous voulez, mais surtout, vous pourrez choisir librement les clients avec qui vous souhaitez travailler.

Identifiez les compétences que vous possédez déjà

L’une des étapes les plus importantes pour devenir un pigiste prospère consiste à identifier vos compétences et vos capacités. Au début, vous voudrez vendre l’une de vos compétences requises par le marché afin d’acquérir les premiers clients. Cela est tout à faire normal, mais il est recommandé de vous spécialiser et de ne développer que la compétence pour laquelle vous vous sentez vraiment enclin, même si cela ne correspond pas au besoin le plus exprimé du marché.

Le travail indépendant est synonyme de liberté, alors faites ce qui vous rend heureux. Vous verrez que vous pourrez grandir beaucoup plus vite.

Créez un profil en ligne solide

Le personal branding est l’arme secrète du freelance. Investissez en vous et cela vous reviendra au centuple. Les freelances ont souvent tendance à donner la priorité aux clients et à leurs projets, mais il est important de travailler sur sa marque personnelle pour gagner la confiance des clients. Montrez que vous êtes compétent et que les autres vous ont fait confiance en créant un contenu de valeur. La preuve sociale est essentielle pour accélérer le processus d’acquisition de nouveaux clients.

Choisissez le bon statut juridique

Il existe plusieurs statuts juridique pour devenir freelance : 
– Autoentrepreneur : c’est le modèle le plus répandu grâce à la simplicité des démarches administratives et déclarations. 
– EURL ou SASU : dans ce cas, vous devenez dirigeant d’une société unipersonnel. Il faut alors prévoir la rédaction des statuts, les bilans comptables, etc. 
– Portage salariale : combinant le statut de salarié et d’indépendant, ce modèle a de plus en plus de succès. Ce lien pourrait vous orienter dans cette démarche.

Créez votre portfolio

Un portfolio bien structuré et captivant est l’atout de tout freelance. Il doit contenir une explication de comment vous pouvez aider un client, quels sont vos services et quels avantages apportent-ils, des études de cas éventuellement accompagnées de chiffres et une dernière page avec vos contacts et une invitation à réserver un appel gratuit avec vous. L’objectif du portfolio devrait être d’expliquer les avantages de travailler avec vous.

Fixez le prix de vos services

Établir les prix et les tarifs d’un freelance n’est jamais facile. Deux options s’offrent à vous : choisir de travailler sur la base d’un projet ou sur un taux horaire. Il est conseillé de toujours penser au tarif horaire, car votre temps n’est pas infini et donc il faut choisir à qui l’allouer (celui qui vous paie le plus). Ne descendez jamais en dessous d’un tarif horaire de 25 € de l’heure, car ce que vous facturez à un client n’est pas net. Vous devrez toujours considérer les taxes et les contributions.

Partager :