La caractérisation d’une entreprise à travers sa culture

9
Partager :

La culture d’entreprise contribue à la construction de l’histoire et de la vie de l’organisation. En interne ou à l’externe, elle permet d’identifier l’entreprise au travers d’un certain nombre de vecteurs. Lesquels vecteurs contribuent à la cohésion d’équipe et constituent un puissant levier de performance pour l’entreprise, ses clients et partenaires. Allons à la découverte de ces vecteurs qui caractérisent la culture d’entreprise.

Qu’entendre par culture d’entreprise ?

La culture d’entreprise ou culture organisationnelle est un ensemble de pratiques et valeurs propres à l’entreprise et qui permettent de l’identifier dans le temps et dans l’espace. Ces traits distinctifs sonnent comme une signature de l’entreprise quelle que soit sa taille et sa nature. La culture d’entreprise se transmet de génération en génération soit de manière informelle ou formelle. La transmission informelle se traduit par l’influence que les traits caractéristiques de l’entreprise ont sur le personnel. Cette influence conditionne les décisions du personnel qui s’inscrivent dans la continuité. De manière formelle, la culture d’entreprise se transmet à travers les dirigeants qui inscrivent en toute conscience leur politique globale dans les statuts, le règlement intérieur et la charte de l’entreprise.

A lire également : Comment lever efficacement des fonds pour développer son entreprise ?

Quelle est l’importance de la culture d’entreprise ?

La culture d’entreprise a toujours fait partie du quotidien des entreprises. De nos jours, elle est de plus en plus conceptualisée du fait des nombreux avantages qu’elle apporte. La culture d’entreprise permet à votre entreprise de se différencier de ses concurrents car mettant en exergue votre identité. Elle contribue au maintien de la cohésion et du travail d’équipe en nourrissant un sentiment d’appartenance à un même groupe. Ce sentiment d’appartenance constitue une limite au conflit interne et augmente la motivation et la performance du personnel. La culture d’entreprise rapproche l’entreprise de ses consommateurs en soignant son image de marque et augmentant son capital sympathie. La culture organisationnelle a mis en valeur le inbound recruiting car permettant aux candidats de choisir les organisations qui répondent à leurs valeurs.

Les caractéristiques de la culture d’entreprise

Les éléments caractéristiques de la culture d’entreprise diffèrent d’une entreprise à une autre. Ces caractéristiques se rapportent généralement au langage, aux codes vestimentaires, aux organes de gestion de l’entreprise, mais également à :

A lire également : C'est quoi le micro BIC ?

L’histoire de l’entreprise

Elles sont nombreuses ces entreprises qui développent leur culture organisationnelle sur leur histoire, leur parcours. Cette culture prend appui sur le leadership du fondateur et sur des faits réels qui ont contribué à enrichir l’entreprise. A défaut du fondateur, l’histoire d’un leader charismatique qui a marqué la vie de l’entreprise sert la même cause. Ces entreprises inscrivent leurs actions d’aujourd’hui dans la suite logique des gloires passées. Ce qui permet à leurs employés de mieux appréhender l’environnement de travail.

La vision et les valeurs

La culture d’entreprise met en lumière la vision et les valeurs d’une entreprise en interne tout comme auprès de la clientèle. La vision équivaut à la fixation de l’objection de l’entreprise et les étapes pour y parvenir. Elle peut évoluer dans le temps, mais doit être suffisamment claire pour être communiquée auprès des collaborateurs. Notez que la vision s’articule autour des valeurs communes de l’entreprise. La vision donne un sens au travail alors que les valeurs communes insufflent la meilleure façon de le faire. Les valeurs sont perçues comme un guide de bonne conduite. Transmettre cette vision et valeurs aux employés revient à leur accorder une place dans l’histoire de l’entreprise, car ils en sont les premiers ambassadeurs. Au nombre d’elles, figurent le bien-être au travail, l’engagement écologique ou écoresponsable etc.

L’organisation du travail et le management

L’entreprise sera amenée à choisir entre le management participatif ou une hiérarchie verticale. Dans le premier style managérial, le personnel est associé aux prises de décisions. Dans le style hiérarchique, le management est laissé à la seule discrétion du dirigeant. Etant donné que chaque approche apporte son lot de satisfaction, la perpétuer dans le temps déterminera la politique sociale de l’entreprise. Une politique sociale qui peut bien amener l’entreprise à offrir quotidiennement le petit-déjeuner à son personnel et adopter un dress code.

Les rites

Les rites constituent l’expression des valeurs de l’entreprise qui peuvent être véhiculées au travers des afterworks, des activités de team building ou des formations organisées de manière occasionnelle ou régulière. L’organisation du cadre de travail, la disposition des bureaux, les couleurs font partie intégrante de la culture d’entreprise. Autant d’éléments qui facilitent l’intégration des salariés dans la culture d’entreprise. Une culture qui se transmet encore plus facilement par des actions concrètes assorties d’engagement de la part des dirigeants sur les valeurs de la société.

L’adhésion du personnel à la culture organisationnelle

Imposer aux salariés, la culture de l’entreprise serait contre-productif pour obtenir leur adhésion. Les associer dans l’élaboration de ces valeurs leur permettrait de mieux les appréhender et de les approprier. Aussi, il est crucial de vous assurer que cette participation dure dans le temps afin de vous adapter aux changements structurels (taille de l’entreprise) de l’entreprise. A cette fin, vous devez maintenir une communication avec vos équipes afin de vous assurer qu’ils partagent toujours la culture de l’entreprise.

Mettre l’accent sur la communication

Qu’elle soit interne ou externe, la communication contribue à diffuser la culture de l’entreprise. Les entreprises utilisent généralement les réseaux intranet pour maintenir la communication et faire évoluer collectivement le travail. A l’externe, les campagnes de communication, les baselines ou encore les logos et flyers contribuent à inscrire durablement la marque de votre entreprise dans l’esprit du consommateur.

Culture d’entreprise et recrutement

De plus en plus d’entreprises décrivent leur histoire, valeurs et visions en amont de leur avis de recrutement. La culture d’entreprise impacte désormais et positivement, les politiques de recrutement. A travers ces annonces, l’entreprise adopte la stratégie du inbound recruiting n’appelant pas uniquement les candidatures compétentes, mais celles qualifiées et partageant ses valeurs. Ces nouveaux employés seront donc suffisamment outillés pour incarner ou représenter l’entreprise le moment venu.

Les limites de la culture d’entreprise

Vu l’évolution croissante de l’environnement social et économique, une culture d’entreprise trop rigoureuse voir figée pourrait constituer un frein à l’évolution de l’entreprise. Une culture d’entreprise inflexible, prendra moins en compte les défis du moment notamment celui de la transformation digitale. Les dirigeants doivent pourvoir établir la limite entre la culture organisationnelle et l’endoctrinement qui pourrait plomber les objectifs de l’entreprise. L’entreprise doit permettre à chaque service d’adopter sa méthode de travail tout en s’inscrivant dans la culture d’entreprise. Ce qui éviterait à certains employés de se sentir marginalisés.

Partager :