C’est quoi le micro BIC ?

51
Partager :

En tant que micro-entrepreneur, votre entreprise vous procure des bénéfices, plus précisément, du chiffre d’affaires. Selon la profession que vous exercerez, le régime fiscal qui s’appliquera sera celui des BIC ou des BCN. Et cela change tout : du plafond de votre chiffre d’affaires au montant de vos cotisations sociales, en passant par le système fiscal ! Vous souhaitez connaître la différence entre BIC et BNC dans les micro-entreprises  ? Les impacts sur vos déclarations ? Nous vous donnons un récapitulatif complet 👇 !

Plan de l'article

BIC et BNC dans les micro-entreprises : qu’est-ce que cela signifie ?

BIC : retombées industrielles et commerciales

Vous êtes dans la catégorie BIC si vous travaillez dans une profession artisanale, commerciale ou industrielle.

A lire aussi : Business model canvas : comment l'utiliser pour développer votre activité

Voici les principales catégories d’activités concernées :

  • Services commerciaux : livreur de vélos, agent immobilier, entrepreneur en divertissement, etc.
  • La prestation de services artisanaux : fleuriste, coiffeur, ramoneur, Réparation d’œuvres d’art, etc.
  • Activités d’achat et de vente : achat de biens revendu dans l’état ou après transformation, achat de biens en location.
  • Les activités de fourniture d’hébergement ou de restauration : restauration, accueil.

BNC : Bénéfices non commerciaux

Vous êtes dans la catégorie NLC si vous êtes engagé dans une activité libérale, dite « intellectuelle » .

A voir aussi : Qu'est-ce que je peux vendre pour gagner de l'argent ?

De nombreuses professions sont concernées :

  • Activités libérales non réglementées : traducteurs, développeurs web, éditeurs, gestionnaires de communauté, formateurs, consultants, etc.
  • Activités libérales réglementées : ostéopathes, psychologues, architectes, diététiciens, etc.

⚠️ C’est également le cas des « officiers » tels que les comptables, les notaires et les huissiers de justice.

Comment savoir si vous êtes en BIC ou en BNC ?

Si vous avez déjà créé votre micro-entreprise, ces informations sont normalement disponibles :

  • Sur les documents officiels envoyés par l’URSSAF quelques jours après la création de votre activité ;
  • sur votre certificat fiscal, téléchargeable sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr.

Vous pouvez également accéder à Infograft pour trouver votre catégorie d’activité. Il suffit d’entrer votre numéro SIRET et de lancer une recherche. Si vous avez convenu que votre micro-entreprise est publique (il vous est demandé de le faire lors de la création de votre entreprise), vous trouverez votre entreprise dans la liste. Il ne reste plus qu’à vérifier les informations !

👉 Bon à savoir Avez-vous un doute ? N’hésitez pas à contacter votre URSSAF ou votre SIE (Corporate Tax Service) : ils sont également là pour vous renseigner ! BIC ou BNC : l’impact sur le plafond de chiffre d’affaires

Pour rester un micro-entrepreneur, vous devez atteindre un certain seuil de chiffre d’affaires annuel. Cette limite varie en fonction de votre catégorie d’activité :

  • Si vous êtes en ventes de biens, restauration et hébergement (BIC) : le chiffre d’affaires maximal à ne pas dépasser est de 176 200€ HT.
  • Si vous offrez des services artisanaux et commerciaux (BIC) : le plafond de chiffre d’affaires est de 72 500€ hors taxes.
  • Si vous êtes dans la profession libérale (BNC) : le plafond de chiffre d’affaires est de 72 500€ hors taxes.

🧐 N’oubliez pas que si vous dépassez deux ans après le plafond de chiffre d’affaires, vous perdrez automatiquement le statut de micro-entrepreneur à partir du 1er janvier de l’année suivante. BIC ou BNC : l’impact sur les taux de cotisation sociale

Chaque mois ou chaque trimestre, vous devez payer des cotisations sociales en appliquant un certain pourcentage à votre chiffre d’affaires.

Ce pourcentage varie en fonction de votre méthode fiscale (BIC ou BNC) :

  • Si vous êtes dans la vente de biens, de restauration et d’hébergement (BIC) : 12,8 % du chiffre d’affaires hors taxes.
  • Si vous proposez des services artisanaux et commerciaux (BIC) : 22 % du chiffre d’affaires hors taxes.
  • Si vous êtes dans une profession libérale (BNC) : 22 % du chiffre d’affaires hors taxes.

⚠️ Notez que ce pourcentage de cotisations sociales peut également varier en fonction de votre situation. Si vous bénéficiez de l’ACRE , ce taux sera réduit pendant trois trimestres civils, plus celui en cours au moment de votre inscription (pour les micro-entrepreneurs qui ont créé leur entreprise après le 1er avril 2020).

BIC ou BNC : l’impact sur l’impôt sur le revenu

La nature de votre entreprise a également un impact significatif sur la fiscalité de votre micro-entreprise. Voyons ça en détail 👀 !

Fiscalité classique : le régime micro-BIC dans les micro-entreprises

Il s’agit du régime fiscal qui vous sera appliqué si vous avez une entreprise commerciale, activité artisanale ou industrielle.

Lorsque vous êtes dans une micro-entreprise, sachez que vous ne pouvez pas déduire vos dépenses réelles. Au lieu de cela, l’administration procédera à un rabais forfaitaire sur votre chiffre d’affaires, en ce qui concerne les dépenses professionnelles :

  • 71 % pour les activités de vente ou les services d’hébergement.
  • 50 % pour la fourniture de services dans le cadre des BIC.

Fiscalité classique : le régime de la micro-BNC dans les micro-entreprises

Le plan Micro-BNC est fait pour vous si vous êtes engagé dans une activité libérale.

la même manière, les autorités fiscales appliqueront un rabais forfaitaire sur votre chiffre d’affaires annuel. Cela représente 34 % pour les professions relevant du NLC De .

Le cas particulier de l’acquitter de l’impôt sur le revenu

En tant que micro-entrepreneur, vous pouvez choisir l’option d’un paiement de décharge , sous certaines conditions. C’est en quelque sorte une forme de retenue à la source.

Dans en termes concrets, vous paierez votre impôt sur le revenu en même temps que vos cotisations sociales, mensuelles ou trimestrielles.

Encore une fois, le taux appliqué pour le paiement de décharge varie en fonction de votre type d’activité :

  • Si vous êtes dans la vente de biens ou de services d’hébergement : 1 % du chiffre d’affaires hors TVA (ou 1,7 % pour la location de logements meublés).
  • Si vous êtes dans la prestation de services dans le cadre du BIC : 1,7 % du chiffre d’affaires hors taxes.
  • Si vous êtes dans la prestation de services BNC ou de profession libérale : 2,2 % du chiffre d’affaires hors taxes.

Notez que ce pourcentage est fixe et que le montant prélevé ne peut pas être remboursé.

🙋‍♂️ Bon à savoir Même si vous choisissez le paiement de décharge, vous devrez produire une déclaration de revenus annuelle (#2042 -C PRO). Ne paniquez pas, vous ne serez pas forcé une « seconde » fois. Néanmoins, votre chiffre sera pris lors du calcul du taux d’imposition moyen appliqué aux autres revenus de votre ménage. J’ai une activité BIC et une activité BNC : qu’est-ce que cela change ?

En tant que micro-entrepreneur, vous pouvez combiner plusieurs activités au sein d’une même structure. Néanmoins, cela a des conséquences sur vos différentes déclarations.

Conséquences sur le plafond de chiffre d’affaires

S’il y a une chose dont vous devez vous souvenir, c’est que les plafonds de chiffre d’affaires ne s’additionnent pas .

Si vous réalisez deux activités libérales, le plafond de chiffre d’affaires maximal sera de 72 500€. De même, si vous effectuez deux activités commerciales, ce plafond sera limité à 176 200€.

Cela devient un peu plus compliqué si vous combinez des activités de différentes catégories. Si votre activité principale est une activité BIC (achat/vente, fourniture d’hébergement ou de nourriture), vous devrez respecter un seuil de chiffre d’affaires global de 176,200€. Dans le cadre de ces 176 200€, le chiffre d’affaires lié à votre Les services d’activité libérale (BNC) ou BIC ne peuvent pas dépasser 72 500€.

Impact sur les cotisations sociales

Logiquement, le taux appliqué sera différent en fonction de chaque activité :

  • 22 % de cotisations sociales pour la part de CA provenant de votre activité de fourniture de services BNC ou BIC.
  • 12,8 % de cotisations sociales pour la part du chiffre d’affaires correspondant à l’achat/vente de votre activité BIC, à la fourniture de logements ou à la nourriture.

Effets sur la taxation

la même manière, vous devez clairement distinguer le chiffre d’affaires De de chacune des activités. Ainsi, le chiffre d’affaires des activités de BNC sera déclaré en micro-BNC, et le chiffre d’affaires des activités BIC sera déclaré en micro-BIC !

👉 Bon à savoir Pour simplifier votre reporting, vous pouvez également choisir de définir une activité principale et une activité auxiliaire. Ainsi, la totalité de votre chiffre d’affaires sera taxée en fonction du régime fiscal de l’activité principale. Toutefois, il y a deux conditions qui doivent être remplies : vos deux activités doivent être liées, et le chiffre d’affaires de l’activité secondaire doit être inférieur à celui de l’activité principale. Micro-entreprise en BIC ou BNC : le tableau récapitulatif

Fourniture

ventes

taxe

 

BIC (Industrial and Commercial Profit) BNC (Non-Commercial Profit)

Catégorie d’activité Achat/Vente, fourniture de logements ou de nourriture de services artisanaux ou commerciaux

Activités libérales Plafond des
à l’exclusion
176 200€ 72 500€
Montant des cotisations sociales
12,8 % 22 %

22 %
Pourcentage du paiement de décharge 1 % (ou 1,7 % pour la location de logements meublés) 1,7 % 2,2 %
Pourcentage de l’allocation forfaitaire (imposition conventionnelle) 71 % 50 % 34 %

🚀 Vous connaissez maintenant tous les des informations utiles sur les activités du BIC ou du BNC dans les micro-entreprises ! N’oubliez pas que cela a des conséquences importantes sur la limite de votre CA, le montant de vos cotisations sociales et le système fiscal de votre activité.

Partager :