Où exercer le métier d’Expert-comptable ?

4
Partager :

Le comptable agréé, spécialiste de la gestion et de la fiscalité, joue un rôle clé dans la bonne tenue des comptes des entreprises. Inscrit auprès de l’Ordre des comptables agréés, le comptable agréé joue un rôle consultatif et peut également être amené à effectuer des audits.

Jean-Baptiste, André et Sophie nous parlent de la profession, du salaire, ainsi que de la formation d’un comptable agréé.

A lire en complément : Quel master pour devenir commissaire de police ?

Des questions ? Discutez-en ou discutez de la profession de comptable agréé sur le forum en bas de la page.

En quoi consiste la profession de comptable agréé ?

Jean-Baptiste : Le comptable agréé est un spécialiste de la gestion. Il travaille directement avec des chefs d’entreprise. Le plus souvent, le comptable agréé travaille dans un cabinet.

A découvrir également : Quels sont les types de motivation ?

André : Le comptable agréé s’occupe de toutes les finances de l’entreprise. Il peut être responsable du service de comptabilité d’une entreprise dans laquelle il supervise plusieurs comptables. Il fournit les analyses de gestion, qui sont indispensables à l’établissement des bilans.

Sophie : La principale différence entre le comptable et le comptable agréé est que ce dernier est plus qualifié (Bac 4 minimum) et peut donc exercer des fonctions de supervision. Alors que le comptable a davantage un rôle d’exécution.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

Jean-Baptiste : Je m’occupe de la bonne santé financière d’une entreprise.

André : Je suis fiscaliste, j’aime le travail administratif, comme la gestion de comptes ou les procédures.

Sophie : J’aime travailler dans un cabinet parce que le travail est radicalement différent de celui d’une entreprise. Il est beaucoup plus vaste et varié.

Qu’est-ce qui vous plaît le moins dans votre travail ?

Jean-Baptiste : Le stress de la concurrence, et le fait que de plus en plus de spécialités sont demandées au comptable agréé.

André : Les jours à prolonger pour respecter les délais.

Sophie : Travailler dans un cabinet génère beaucoup de stress, car il y a beaucoup de dossiers à traiter, souvent en très peu de temps.

Quelles sont les qualités requises pour effectuer ce travail ?

Jean-Baptiste : Il faut être rigoureux, comme les chiffres, et être pédagogue pour savoir expliquer les problèmes avec tact aux entrepreneurs.

André : Il faut de la méthode, de la rapidité et du savoir faire pour s’adapter aux clients. Cela nécessite également une certaine flexibilité, car le comptable agréé s’occupe de l’activité la plus élémentaire, la plus avancée.

Sophie : Il faut être motivé, curieux, ne pas compter ses heures et être attentif aux moindres besoins du client.

Quelle est la formation pour devenir comptable agréé ?

Il est conseillé d’avoir un bac général S, ES ou STG (comptabilité des options et finance d’entreprise).

Le DSCG (Higher Diploma in Accounting and Management) d’une durée de 2 ans, puis le DEC (diplôme d’expertise comptable) sont requis pour exercer en tant que comptable. Au cours de ce dernier diplôme, vous allez faire un stage de 3 ans.

Y a-t-il un concours de comptables agréés ?

La plupart du temps, vous aurez un concours d’entrée pour tester vos connaissances et votre motivation. Chaque école a sa propre méthode de recrutement de ses élèves.

Existe-t-il des écoles de comptables agréés ?

Oui, vous avez par exemple l’ENGDE à Paris, le Master CCA à Montpellier ou l’IAE à Grenoble.

Quel est le salaire d’un comptable agréé ?

Le comptable agréé pourra commencer avec un salaire proche de 3000 €/mois et atteindre à la fin de sa carrière un salaire d’environ 5000 €/mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent faire ce travail ?

Jean-Baptiste : Travaillez d’abord dans un cabinet, car cela vous apportera une riche expérience, ce qui vous permettra de prendre du recul, et un savoir-faire très recherché sur le terrain.

André : Multipliez vos expériences pour évoluer rapidement en termes de qualification et de rémunération.

Sophie : Faire de l’exercice dans une pratique est très formatrice, je vous conseille donc fortement de vous accrocher et de plonger dedans ! En outre, parler une langue étrangère est un véritable atout, car le secteur s’ouvre de plus en plus à l’international.

Partager :