Les astuces pour bien utiliser son service après-vente téléphonique

188
Partager :
service après-vente téléphonique

Élément incontournable du succès d’une entreprise, le service après-vente est une étape qui ne doit pas être reléguée au second plan. Après qu’un acheteur valide une commande en ligne ou quitte un magasin, la firme concernée doit bien utiliser son service après-vente téléphonique pour mieux le satisfaire. Une mise en place adéquate, une bonne organisation et une innovation constante de ce service assurent aussi une augmentation des ventes de manière significative et une solide clientèle.

Bien utiliser son service après-vente téléphonique en automatisant les réponses

Le terme « service après-vente » englobe la totalité des services proposés aux clients d’une entreprise après une ou plusieurs ventes. Il comprend, entre autres, le suivi après l’achat d’un service ou d’un produit, la livraison, les conseils en cas de difficultés ou encore une assistance en ligne.

Lire également : 4 conseils pour trouver le numéro d’un service client

Ce service pose les bases de l’image de marque d’une entreprise auprès de son public et de ses pairs. En outre, il permet de fidéliser la clientèle tout en favorisant les ventes de biens et services.

De nombreuses techniques peuvent être exploitées pour bien utiliser son service après-vente téléphonique et gagner en clientèle et en popularité. L’une des plus connues est le traitement et l’organisation en amont des réponses les plus récurrentes.

A voir aussi : Manutention agricole : les nouveaux matériels qui simplifient vos tâches !

De nombreuses requêtes et questionnements reviennent souvent quand on analyse les demandes des clients d’une entreprise. Ceux-ci peuvent être directement automatisés s’ils ne doivent pas nécessairement recevoir l’aval d’un téléconseiller. Cette technique permet de faire gagner du temps aux équipes chargées du service après-vente et met l’accent sur les problématiques les plus rentables.

Mettre en place un service client personnalisé

Bien utiliser son service après-vente téléphonique revient à le personnaliser en fonction des besoins exprimés par les clients. Pour ce faire, il est nécessaire d’éviter au maximum les scripts. Une approche plus individuelle garantit le plus souvent des résultats concluants sur le long terme.

Les outils CRM peuvent être d’une aide précieuse pour atteindre cet objectif, car ils permettent de stocker différentes informations sur les clients d’une firme. Par ailleurs, ils donnent accès à leur historique internet, ce qui peut être utile pour adresser des messages ciblés et améliorer la communication externe de l’entreprise.

Il est également important d’être à l’écoute des différents besoins et du ressenti des consommateurs. Une entreprise digne de ce nom doit également être capable de reconnaître ses torts en cas de faute. La prochaine étape consiste à les corriger au plus vite.

Un service après-vente de qualité doit s’adapter à la clientèle et lui donner envie de revenir, pas la faire fuir. De même, l’efficacité d’un service après-vente dépend des outils utilisés pour sa mise en place sur le long terme.

Les logiciels performants et les technologies de service client de qualité caractérisent les entreprises qui se placent sur le devant de la scène en termes de vente et de fidélisation de la clientèle.

Adopter les bonnes techniques téléphoniques

service après-vente téléphonique

Le vocabulaire employé lors d’une conversation téléphonique joue un rôle déterminant dans sa réussite et doit donc être adapté à l’autre partie. À titre d’exemple, des mots complexes et trop recherchés n’aident pas le client à s’identifier à une marque et peuvent sonner creux à son oreille.

Il doit pouvoir comprendre les différents propos et se sentir à l’aise lors de l’échange. Des phrases trop recherchées ou un ton froid peuvent être perçus comme de l’arrogance, voire du manque de respect.

Saviez-vous qu’un sourire sincère et éclatant se perçoit aisément au cours d’une conversation par téléphone ? Il sonne différemment et rend la voix plus amicale et plus chaleureuse. Ses effets positifs ne s’arrêtent pas là, car il pose aussi les bases d’une conversation saine et réussie. Toutefois, sourire pendant qu’un client exprime son mécontentement avec véhémence est fortement déconseillé.

Il doit se sentir compris, soutenu et entendu, surtout au cours d’une discussion houleuse. De plus, il faut faire preuve d’une patience à toute épreuve et prendre le temps de bien comprendre le ressenti de son interlocuteur avant de proposer des solutions claires et bien structurées.

Partager :