Zoom sur les démarches à entreprendre pour prévenir les risques psychosociaux

117
Partager :

Au sein d’une entreprise, peu importe le secteur d’activité, le bien-être des salariés doit être une préoccupation majeure. Cela implique de préserver leur état de santé physique et mentale en prévenant les risques psychosociaux. D’ailleurs, il n’y a pas une solution toute faite pour éviter ce genre de problème vu que les facteurs diffèrent d’une entreprise à une autre selon les situations. Voici quelques conseils pour bien s’y prendre !

Identifier les facteurs à risque des RPS au sein d’une société

Les démarches pour prévenir les risques psychosociaux peuvent suivre des méthodologies différentes selon la nature et la taille des entreprises. Par contre, l’identification des facteurs se ressemble. Les deux premiers facteurs sont l’organisation de travail et le niveau d’exigence attendu des salariés. En effet, une grande charge de travail ou encore des objectifs inatteignables et irréalistes poussent souvent les employés à la dépression professionnelle en très peu de temps. Ensuite, il faut tenir compte de la relation hiérarchique en interne ainsi que la qualité du management. Les mauvaises relations entre collègues, les injustices et les concurrences démesurées sont les principales sources de tension et inévitablement de RPS.

A voir aussi : Développer son entreprise en Russie : nos conseils

En outre, il ne faut pas oublier de prendre en compte chaque employé. Les problèmes peuvent, en effet, aussi provenir d’un seul individu. Faute de prise en charge ou de reconnaissance, les employés peuvent être stressés au quotidien et manquer de motivation. C’est le genre de situation défavorable pour une entreprise. D’où la nécessité de mettre en place un système pour prévenir les RPS. Par ailleurs, le changement structurel et managérial est aussi un facteur à risque pouvant nuire à la santé mentale des salariés. L’usage de nouvelles technologies par exemple, peut frustrer des collaborateurs anciens. Une nouvelle répartition des équipes peut aussi freiner le dynamisme et la productivité du groupe.

Focus sur les démarches de prévention des RPS en entreprise

Pour éviter les risques psychosociaux, il faut d’abord une prise de conscience de la part des dirigeants d’une entreprise. Il s’agit avant tout d’adopter une vision plus humaine de management en privilégiant la communication et le dialogue social. Ensuite, pour bien déployer les moyens de préventions, il faut faire un diagnostic complet de l’entreprise à tous les niveaux : RH, comptabilité, finance, commercial, etc. Pour ce faire, l’idéal est de faire intervenir un expert en RSP à faire un accompagnement psychologique sur terrain. Les résultats seront ainsi plus proches de la réalité que vivent les salariés. Si c’est une personne en interne qui fait l’audit, les résultats pourront être faussés à cause de tensions déjà existantes.

A lire également : Comment faire pour ne pas payer le RSI ?

Une fois les résultats obtenus et le niveau des risques déterminés, le tout doit être acheminé dans un DEUP (Document Unique d’Évaluation des risques Professionnels). Ce document permettra de mettre en place un plan d’action adapté. Pour information, le DEUP doit être accessible aux salariés afin d’instaurer une relation de confiance et de transparence. Il doit être également mis à jour au moins une fois par an. La dernière démarche consiste à mettre en œuvre le plan d’action. Par ailleurs, la prévention des RPS est une tâche assez difficile à entreprendre. Il est donc conseillé aux entreprises de solliciter l’aide d’un cabinet. Il peut par exemple planifier une réorganisation au sein de l’entreprise dans les meilleures conditions.

Partager :