Comment tenir la comptabilité de son entreprise à jour ?

1381
Partager :

Tout établissement qui se respecte doit tenir une comptabilité régulière qui reflète réellement ses états financiers. À cet effet, la firme dispose de plusieurs alternatives pour l’aider à mener à bien cette tâche quelque peu complexe. Quelles sont ces solutions ? Découvrez-le ici.

A découvrir également : Comment créer une SAS en ligne ?

Faire appel à un expert-comptable


La comptabilité d’une entreprise constitue une branche à la fois sensible et complexe qui influe sur le développement de celle-ci. C’est pourquoi il reste judicieux de la confier aux mains d’un professionnel qualifié. L’expert-comptable possède toutes les qualifications requises pour tenir la comptabilité d’un établissement à jour. En effet, avant de détenir ce titre, il faut au préalable suivre une formation universitaire complète et posséder une certaine expérience professionnelle.  

Par ailleurs, engager un consultant externe sur 1001expertscomptables.com apparaît aussi comme une solution économique pour l’entreprise. Recruter un comptable en interne induit des coûts administratifs beaucoup plus élevés comprenant la rémunération et des charges de personnels et de recrutement selon la situation. Ainsi, en tant qu’entrepreneur, le recours à un expert-comptable est une alternative rentable qui vous permet de bénéficier d’un travail de qualité. 

A lire aussi : Peut-on créer une entreprise en étant salarié : les démarches et les considérations à prendre en compte

Le consultant a l’obligation de formaliser tous ses services dans un contrat : la lettre de mission. Le document établit le cadre de travail, les voies de recours client, sans oublier les obligations à respecter par le prestataire. Ce contrat constitue une mesure de sécurité de plus pour rassurer l’entreprise, puisqu’il peut être rompu lorsque celle-ci ne trouve pas satisfaction. De plus, l’expert est tenu de souscrire à des assurances spéciales pour garantir ses services.

Utiliser un logiciel de comptabilité


Plusieurs alternatives au recrutement d’un comptable se présentent à vous pour gérer et maintenir votre comptabilité. Le logiciel de comptabilité fait partie des solutions à la fois modernes et économiques. Il a été spécialement conçu pour automatiser de multiples tâches comptables d’une entreprise. Il s’agit principalement du calcul de la TVA, de la relance automatique des créances impayées et même du déversement automatique des facteurs de vente.

Par ailleurs, cette solution permet à l’établissement de gagner à la fois du temps et de l’efficacité. En effet, certaines missions sans véritable plus-value sont prises en charge automatiquement par le logiciel. L’entrepreneur peut ainsi se consacrer à des tâches plus importantes au sein de sa structure. L’un des principaux atouts d’un programme de gestion comptable reste sa capacité à réduire le risque d’occurrence d’erreurs dans les rapports.

Gérer sa comptabilité en ligne


Le principe d’une gestion comptable sur internet consiste à payer un accès à un programme de comptabilité en ligne pour y tenir votre comptabilité. Cette solution convient surtout aux petites et moyennes entreprises et ne nécessite pas une installation au préalable. Vous pouvez y accéder à n’importe quelle heure, indépendamment du jour et de votre localisation, tant que vous disposez d’une bonne connexion internet. De plus, les mises à jour se font par l’éditeur du logiciel. Généralement, cette alternative revient beaucoup moins chère que l’achat d’une licence classique et vous avez la possibilité de changer facilement de prestataire, car les paiements sont mensuels.

Toutefois, il importe de faire attention avant de choisir votre logiciel de comptabilité en ligne en évaluant certains nombres de critères.

Tenir un livre de compte régulièrement

Tenir un livre de comptes est une obligation légale pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur forme juridique. Il s’agit d’un document qui enregistre toutes les opérations financières de l’entreprise et permet ainsi d’avoir une vision globale et précise de sa situation financière.

Pour tenir un livre de comptes régulièrement, il faut être organisé et consciencieux. Les opérations doivent être enregistrées au fur et à mesure qu’elles sont réalisées, afin d’éviter toute omission ou erreur.

Il existe différents types de livres de comptes : le livre journal, qui enregistre chronologiquement toutes les opérations effectuées par l’entreprise ; le grand livre, qui regroupe tous les comptes par nature (charges, produits…) ; le livre d’inventaire, qui fait état des immobilisations et des dettes…

Le choix du type de livre dépendra principalement du volume d’opérations réalisées par l’entreprise ainsi que des exigences fiscales propres à chaque pays.

En France, par exemple, certaines structures peuvent opter pour la tenue simplifiée du livre-journal consistant à noter seulement les montants journaliers pour chaque catégorie plutôt que chacun individuellement. Cette option est cependant réservée aux micro-entreprises dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 176 200 euros HT ou ayant choisi ce régime fiscal dans un cadre plus large comme celui proposé par la SASU avec options.

• De faire attention aux justificatifs : conserver tous les documents nécessaires au bon fonctionnement comptable.
• De ne rien omettre.
• D’être très vigilant quant à la réalisation de comptabilité fictive ou délibérément fausse.

En respectant ces principaux points, la tenue d’un livre de comptes peut se faire efficacement et régulièrement. Cela permettra à l’entreprise d’avoir une meilleure visibilité sur sa situation financière et de prendre les décisions adéquates pour son développement.

Suivre les échéances fiscales et sociales

Au-delà de la tenue régulière du livre de comptabilité, pensez à bien prendre connaissance des dates limites dans lesquelles doivent être effectuées vos déclarations obligatoires. Pour cela, vous pouvez consulter le site internet officiel des administrations fiscales qui met à disposition un calendrier fiscal ainsi que toutes les informations nécessaires aux professionnels.

Pour éviter tout risque de retard ou d’oubli dans le paiement des divers impôts et taxes exigibles par la loi française tels que la TVA, la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises), ou encore l’impôt sur les sociétés en fonction du type juridique choisi, il est recommandé d’utiliser un outil numérique spécialisé.

Partager :