C’est quoi un diplôme universitaire ?

5
Partager :

Au seuil de l’enseignement supérieur, le choix est vaste et le champ des possibilités n’est souvent pas marqué. Une question récurrente est la différence entre les universités et les collèges. Il est important de bien comprendre les caractéristiques de ces deux « outils », afin de choisir celui qui conviendra le mieux à vos projets.

A découvrir également : Comment Desinfecter des locaux ?

Image © Clément Boileau — lapige.be

A lire en complément : Quelle filière choisir pour devenir comptable ?

  • ENSEIGNEMENT

Ces deux types d’établissements offrent un enseignement supérieur en plein exercice (à plein temps).

Les universités organisent des types courts (un cycle de trois ans : le baccalauréat professionnalisant) et des types longs (un cycle de trois ans : le baccalauréat de transition, suivi d’un cycle de deux ans, parfois un ou trois : le master). Les universités n’organisent que des hommes longs.

Les deux structures organisent également des masters complémentaires (cours d’un an complétant un master, sans augmenter le niveau d’études), mais seules les universités organisent des troisièmes cycles (le doctorat, axé sur la recherche, qui est un niveau d’études supérieur au master).

En revanche, l’approche pédagogique de l’université est plutôt théorique et abstraite, dans la continuité des études secondaires de transition. Celle des universités sera plutôt concrète, pragmatique, plus directement liée aux professions dans lesquelles elles se forment.

  • STRUCTURE

Les collèges sont le résultat de la consolidation, dans les années 90, des instituts et des écoles supérieures de l’époque. Les mêmes groupes de lycée regroupent un nombre variable, ayant parfois conservé leur nom d’origine au sein de l’école secondaire ou ayant été renommé pour l’occasion. Il en résulte des structures à échelle réduite, à la fois en termes d’espace (salles de classe et bâtiments) et de professeurs (organisation des classes, disponibilité élevée des enseignants, proximité supervision,…).

De leur côté, les universités sont divisées en facultés, en fonction des domaines d’études abordés. Les facultés sont réparties sur des campus universitaires plus ou moins étendus et tout est organisé à grande échelle (public de plusieurs centaines de places, vastes infrastructures,…).

En règle générale, les études universitaires, en raison de leur nature plus abstraite et de leur encadrement plus souple, nécessitent une grande autonomie de la part de l’étudiant, afin de pouvoir gérer au mieux le grand espace de liberté dont il dispose. À l’inverse, la structure plus petite, l’orientation plus concrète et la supervision plus présente que nous rencontrons au lycée permettent un soutien plus marqué de l’élève mais confèrent également un aspect plus « scolaire » à ce type de cursus.

  • ACCÈS

Les conditions d’accès sont identiques pour les deux cours : un CESS (Certificate of Higher Secondary) Études) ou un autre diplôme reconnu équivalent par le Service d’équivalence de la Fédération Wallonie-Bruxelles (www.equivalences.cfwb.be).

Néanmoins, pour ceux qui ne possèdent pas le CESS ou une équivalence, il est possible d’avoir accès à l’enseignement supérieur grâce à un examen d’admission organisé deux fois par an dans les universités. Par extension, le succès de ce dernier donne le même accès à l’enseignement supérieur que le CESS.

En ce qui concerne l’accès financier, les frais d’inscription (Minerval et frais d’inscription supplémentaires) des universités sont inférieurs à ceux des universités. Toutefois, des allocations scolaires (bourses) peuvent être obtenues dans les deux cas (www.allocations-etudes.cfwb.be).

  • AUTRES TYPES D’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Il convient de noter que les universités et les universités ne sont pas les seules structures d’enseignement supérieur reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il existe également l’ESA (Higher Schools of Arts) pour les études artistiques, l’ERM (Royal Military School) pour la formation des officiers de la défense et l’enseignement supérieur de promotion sociale (éducation à temps réduit), qui organise de nombreux types courts et certains types longs correspondant totalement à leurs homonymes d’exercice complet.

Partager :